Egalité professionnelle Femmes-Hommes

Maison

29 août 2022

Dans le cadre de l’application de la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, les sociétés sont désormais soumises à une obligation de résultats en matière d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Cette loi leur impose notamment de publier, chaque année, un index de l’égalité salariale Femmes-Hommes afin d’évaluer les écarts de rémunération.

Cet index, sur 100 points, se calcule à partir des 5 indicateurs ci-dessous :

– L’écart de rémunération femmes-hommes (40 points)
– L’écart de répartition des augmentations individuelles (20 points)
– L’écart de répartition des promotions (uniquement dans les entreprises de plus de 250 salariés) (15 points)
– Le nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité (15 points)
– Le nombre de personnes du sexe sous-représenté parmi les 10 plus hautes rémunérations (10 points)

Au titre de l’année 2021, Potel et Chabot a obtenu la note de 74 points sur 100.

L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes est un enjeu majeur du développement de chaque individu ainsi que de l’entreprise. Potel & Chabot réaffirme son engagement dans le domaine de l’égalité professionnelle et insiste sur la nécessité de garantir une égalité des chances et de traitement des salarié(e)s quel que soit leur sexe.

A ce titre, Potel & Chabot s’engage à mettre en place les mesures correctives sur les indicateurs suivants :

Indicateur relatif au pourcentage de salariés ayant bénéficié d’une augmentation dans l’année suivant leur retour de congé maternité

La société s’engage à contrôler les augmentations intervenant pendant les éventuels congés maternité des salariées de l’entreprise afin d’effectuer une augmentation à leur retour au sein de l’entreprise. Sur l’année 2022 une augmentation générale des salaires a d’ores et déjà eu lieu pour les salariés n’ayant pas bénéficié d’augmentation individuelle.

Indicateur relatif au nombre de salarié du sexe sous-représenté parmi les 10 salariés ayant perçu les plus hautes rémunérations

Potel & Chabot souhaite donner plus de place aux femmes aux postes clés dans la société et envisage de sensibiliser les services internes au recrutement de femmes dirigeantes. La société entend d’ores et déjà préciser qu’au titre de l’année 2022, elle projette d’obtenir la note de 5 points grâce à l’embauche d’une femme parmi les 10 plus hautes rémunérations.

Les mesures envisagées pour ces deux indicateurs permettraient à Potel & Chabot d’atteindre la note minimale de 75 points sur 100 dès 2022.